fédération promoteurs immobiliers Inscription Exposition Presse Infos pratiques Contact
Nos partenaires
Le mot du président

Logement : les raisons d’espérer !

La confiance de nos acquéreurs semble revenir progressivement. Le dispositif Pinel rassure visiblement ceux, de plus en plus nombreux, qui considèrent que l’investissement dans l’immobilier neuf est un enjeu essentiel pour préparer leur retraite. Et puis, malgré un durcissement des critères d’octroi du crédit que nous constatons chaque jour, les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas et jamais emprunter pour investir dans l’immobilier n’a été aussi pertinent.

La première partie du plan annoncé par Manuel Valls le 29 août dernier commence à produire des effets qui restaurent la confiance des acheteurs et doivent permettre la mise en chantier de plus de logements dans les prochains mois.

Toutefois cette reprise est fragile, d’abord parce que l’accession à la propriété en est, pour l’instant, exclue, mais aussi parce que les mises en vente ne progressent pas au rythme des ventes, reflet de la difficulté croissante à développer de nouveaux projets.

Pour relancer l’accession à la propriété, au-delà des nouveaux barèmes cohérents du prêt PAS, le maintien de l’APL Accession est essentiel. Pour développer de nouveaux projets, il faut que nous puissions acheter suffisamment de terrains réellement constructibles, notre matière première, là où sont les besoins. Cela implique de mobiliser en nombre suffisant des terrains, publics comme privés, bénéficiant d’autorisations de construire définitives, ce qui n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui.

Ce sont des enjeux cruciaux pour les prochains mois si l’on veut consolider la reprise et créer durablement de la croissance, parce que la production de logements est bonne pour l’économie du pays, parce qu’elle génère des emplois non délocalisables et parce qu’elle est bénéfique pour les comptes publics.

L’Insee le rappelait il y a quelques jours, les Français qui ont un logement en sont de plus en plus satisfaits, témoignant ainsi que, année après année, nous répondons de mieux en mieux à leurs attentes. Pour tous les autres, nous sommes prêts à agir vite pour produire enfin les logements qui manquent tant à notre pays.

Les besoins sont là, la confiance commence à revenir, le contexte macro-économique est plus favorable, nos demandes sont réalistes, alors, oui, nous avons des raisons d’espérer !

François Payelle
Président de la FPI France
Plan du site
|
Mentions légales
|
Contacts